GAUD� ET ART NOUVEAU EN CATALOGNE / Architecture / Gaud� / Barcelona / Sagrada Fam�lia 

  Accueil  Art Nouveau  Promenade  Mus�e Virtuel  Architecture  Sculpture  Peinture  Arts D�coratifs  Litt�rature  Musique

  Aire sp�cialeCath�drales du vin   Immeubles disparus   Art Nouveau fun�raire   Projets non r�alis�s   Art Nouveau catalan hors de la Catalogne

  Bibliographie   Nouveaut�s   Propos   Contactez nous   Diffusion du site

Gaud�: SAGRADA FAM�LIA (�glise de la Sainte Famille)

[English] [Castellano] [Catal�]
 L'�glise:  Informations pratiques  Histoire  Description g�n�rale  Chronologie  Fa�ade de la Nativit�  Fa�ade de la Passion  Fa�ade de la Gloire  Les autres espaces du temple  Les �l�ments constructifs
 Accessibilit� pour handicap�s
 Sources et information compl�mentaire:  Links  Bibliographie  Situation actuelle des travaux  Autres oeuvres de Gaud�
 

 Gaud   Sagrada Famlia   Faade Nativit

 

 

 


Informations pratiques:
Adresse:   
Place de la Sagrada Fam�lia     Barcelona
Qualification:  xxxxx 
(5 sur 5). La fa�ade de la Nativit� et la Crypte de la Sagrada Fam�lia ont �t� r�cemment inscrites comme "PATRIMOINE DE L'HUMANIT�" par l' UNESCO.
�tat de conservation: L'�glise de la Sagrada Fam�lia est en proc�s de construction et par cons�quent l'int�rieur est ouvert et soumis, de m�me que l'ext�rieur, aux  rigueurs du temps. Malgr� quoi, on peut dire que, en g�n�ral, l'immeuble est en
bonnes conditions.
Transport: 
Autob�s: 19, 33, 34, 43, 44, 50, 51, B20, B24, N1, N7
                  Metro: L2, L5 (Sagrada Fam�lia)

Visites:
ouvert tous les jours: de janvier � mars et d'octobre a d�cembre de 9 � 18 h.,
                                            d'avril � septembre de 9 � 20 h.
                                            25 et 26 de d�cembre et 1 et 6 de janvier de 9 � 14 h.
             Sortie de l'enceinte 30 minutes apr�s la fermeture des guichets.
             � cause des travaux qui se d�roulent sans arr�t, il y a des aires du temple qui ne peuvent pas �tre visit�es.
             Visites guid�es en anglais: de mai en octobre � 11 h., 13 h., 15 h., et 17 h.
                                                     de novembre en avril � 11 h. et 13 h.
             Visites guid�es en catalan: chaque dimanche � 12 h.
             Visites guid�es en castillan: de mai en octobre � 12 h. et 16 h.
                                                       de novembre en avril � 12 h.
Prix: 
Avec le billet d'entr�e on peut visiter: la Fa�ade de la Nativit� et la Fa�ade de la Passion, la nef centrale, le cloitre et le portail du Roser. Le mus�e avec la maquette polifuniculaire de la Col�nia G�ell, les dessins originaux de Gaud� et les maquettes � �chelle de l'�glise. L'immeuble des �coles. Les Expositions temporaires.
Les billets peuvent �tre achet�s aux guichets de l'entr�e o� aux guichets des guides � l'int�rieur de l'�glise.
Temps pr�vu pour la visite 2 heures.
TARIFS 2010
Entr�es individu�lles:

General/Entr�e individu�lle:
12 �
Reduite/Accords: 11

Sp�cial/Entr�e sp�ciale: 10 �
Entr�e combin�e (Temple + Casa Museu Gaud�):
General: 14 �
Sp�cial: 12 �
Visite guid�e:
Regulier/Entr�e + Visite guid�e 16 �
Visite guid�e Groupes/Entr�e sp�ciale + visite 13 �
Visite Audioguid�e Generale/Entr�e + Audioguide 16 �
Visite Audioguid�e Sp�ciale/Entr�e Sp�ciale + Audioguide 13 �
Visite Audioguid�e pour enfans: �?/Entr�e + Audioguide pour enfants 3 �
Centres educatifs:
Libre 6 �
Pedagogique 6,50 �
Temple:
Groupe Libre pour personnes ag�es de plus de 18 ans 10 �
Groupe Guid� pour personnes ag�es de plus de 18 ans 14 �
Groupe Libre pour personnes ag�es de moins de 18 ans 6 �
Groupe Guid� pour personnes ag�es de moins de 18 ans 6,50 �
Promotions:
Carnet Jove 2x1 14 �
Promo Retrait�s 7 �
          De lundi � dimanche.
          Dossiers pour visites scolaires didactiques disponibles en catalan, anglais, fran�ais et castillan.
          Pour groupes: R�s�rve et prepayement 15 jours auparavant.
          Groupe minimal 20 �l�ves, professeurs gratuits, s'il s'agit d'une visite scolaraire didactique.
          Groupe scolaire didactique, touts les acompagnateurs gratuits.
          R�s�rves T�l�phone +34 93 457 22 84.
                        email: [email protected]

Ascenseurs:
Les ascenseurs, ouverts toute l'ann�e arrivent jusqu'� une hauteur de 65m. � la fa�ade de la Passion et 55m. � la fa�ade de la Nativit�.
Prix: 2'50 �.

Audio guides:
4 �  - catalan, fran�ais, castillan, anglais, italien et allemand -
Boutiques:
� l'int�rieur de l'immeuble il y en a deux o� l'on peut acheter des livres, des cartes-postales et des objets en relation avec l'�glise, Gaud� et l'Art Nouveau (Modernisme) en Catalogne. Langages disponibles: catalan, fran�ais, castillan, anglais, allemand, Italien, japonais, russe, etc.
Mus�e: Dans l'enceinte.

Accessibilit� pour handicap�s: La nef principale est situ�e � quatre m�tres de hauteur au-dessus du niveau de la rue, niveau accessible aussi bien du c�t�  de la fa�ade de la Passion (avec plan inclin� pour fauteuils roulants) que depuis l'entr�e de la fa�ade de la Nativit� (actuellement ouverte) par des escaliers et aussi des plans inclin�s.
En �tat de cause, il convient de ne pas perdre de vue qu'il s'agit d'un b�timent en construction ce qui rend in�vitables certaines restrictions d'acc�s susceptibles  de limitations fr�quentes.
Actuellement (F�vrier 2011) les nefs sont termin�es et il n'est plus n�cessaire de sauver des changements de niveaux, sauf les escaliers du presbyt�re et le marche de chacune des chapelles lat�rales. Ceci ne repr�sente aucun inconv�nient grave, car la vision est possible de presque tous les angles sans besoin de sauver ces d�nivellations et seulement l'acc�s aux cantorales, jube et tribunes est limit� par la n�cessit� de sauver des escaliers d'acc�s difficile.  
Pour acc�der aux niveaux sup�rieurs, il y a deux ascenseurs, celui du c�t� de la fa�ade de la Passion dot� d'un plan inclin� accessible aux fauteuils roulants. Cependant, � l'arriv�e en haut, les nombreux d�calages de niveaux et escaliers rendent impossible l'acc�s "Handicap�s" au del� de la plate-forme d'arriv�e de l'ascenseur.
L'acc�s � la Crypte dispose aussi d'un ascenseur, il est donc accessible aux fauteuils roulants.
Information g�n�rale : T�l�phone: +34 93 207 30 31.
                                    Email : "[email protected]"
Ruta del Modernisme

 

Josep M. Bocabella i Verdaguer
Portrait de Josep M. Bocabella i Verdaguer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gaud autour de 30 ans
Gaud� � l'�poque o� il prit en charge le temple

 

 

 

 

 

Gaud: la Sagrada Famlia l'anne 1898
La Sagrada Fam�lia en 1898

 

 

 

 

Gaud: La Sagrada Famlia - L'abside et la partie arrire de la faade de la Nativit en 1904
L'abside et la partie arri�re de la fa�ade de la Nativit� en 1904

 

 

 

 

Gaud: La Sagrada Famlia l'anne 1913
1913 - Les tours tr�s avanc�es

 

 

 

 

Gaud: La Sagrada Famlia avec la tour de Saint Bernab finie l'anne 1926
1926 - ann�e de la mort de Gaud� - Tour de Saint Bernab� termin�e

 

 

 

 

Gaud: La Sagrada Famlia l'anne 1953
1953

 

 

 

 

 

Gaud: La Sagrada Famlia l'anne 2003
2003

 


Histoire (Voir aussi Chronologie):

La Sagrada Fam�lia est l'
�uvre la plus c�l�bre que Gaud�, � laquelle il a consacr� toute sa vie au point de vivre dans l'enceinte pour en suivre de plus pr�s la construction. Il est int�ressant de noter que c'est la seule grande �glise actuellement en construction dans le monde.

L'initiative :
Qui eut l'id�e de la construction de cette �glise?.
Le promoteur en fut Josep Maria Bocabella i Verdaguer, un libraire d�vot et tr�s cultiv� qui en 1866 fonda "l'Association Spirituelle des D�vots de Saint Joseph", une institution qui pr�tendait contribuer � la diffusion du Catholicisme � une �poque o� la religion traditionnelle devait faire face aux nouvelles id�es induits par les changements sociaux consecutifs � R�volution Industrielle. Il s'agissait donc d'une approche plut�t d'id�ologie conservatrice.
L'activit� que Josep Maria Bocabella a d�velopp� pour propulser son id�e l'ont emmen� 1872, a rendre une visite au Saint P�re de Rome pour lui offrir, au nom de l'Association une image en argent de la Sainte Famille.
Au retour il a visit� la ville de Loreto, dont la basilique lui inspire l'id�e de construire � Barcelone un "temple expiatoire d�di� � la Sainte Famille".  Cette id�e n'eut pas de suite mais, finalement Josep Bocabella chargea l'architecte Francesc de Paula i de Villar du projet d'un temple qui ne serait la copie servile d'aucun autre.

Premiers pas :
Bocabella se montra tr�s actif pour la r�alisation de son r�ve. � partir de 1876 il se mit � chercher un terrain � Barcelone pour edifier le temple, ce qui posait beaucoup de probl�mes, en raison de la faiblesse de son budget.
Finalement, en 1881 les terrains sont acquis. Ils �taient limit�s par les rues Mallorca, Marina et Sardenya, avec une surface totale de de 12.800 m2, sur lequel on l�ve aujourd'hui l'�glise. Mr Bocabella en eut pour 172.000 Pesetas de l'�poque (1.034 �). somme qu'il conservait cach�e sous le dallage de son magasin par peur qu'ils ne soyent pas vol�s au cours d'une des fr�quentes r�voltes de l'�poque.
L'architecte pr�cit� F. Villar i Lozano, lan�a la construction en 1882 dans un style n�o-gothique conventionel.
Le jour de Saint Joseph de cette m�me ann�e, l'�v�que Morgades posa la premi�re pierre.
Rapidement, un conflit na�t entre Villar et l'architecte Martorell qui repr�sentait l'Assembl�e de l'Association et, � ce titre  intervenait aussi dans les travaux. Villar envoya une lettre � Bocabella en lui disant que, si ses instructions n'�taient pas suivies il d�missionnerait de sa charge. Bocabella accepta l'avis de Martorell, qui repr�sentait une importante �conomie du cout de la construction: en effet, il s'agissait de batir l'int�rieur des colonnes en ma�onnerie etnon en  pierres de taille.
Pour remplacer Villar, l'Assembl�e, sur proposition de Martorell, accepta Gaud� - ag� seulement de 31 ans - comme nouvel architecte de l'�glise.

Embauche de Gaud� et changement de projet :
Gaud� assume la direction en 1883 en d�veloppant son projet � partir de la crypte d�j� commenc�e, � laquelle il ajoute un foss� en p�riph�rie, de telle fa�on qu'elle puisse disposer de lumi�re directe et d'une ventilation naturelle.
Gaud� a aussi modifi� les chapiteaux, objet du conflit avec Villar. Tout ceci apr�s avoir abandonn� son id�e initiale de construire l'�glise en suivant la diagonale du terrain, chose pr�cis�ment impossible, pr�cis�ment parce que la crypte existait d�j�.
Avant de d�finir le projet dans son ensemble, Gaud� a encore d� finir la Chapelle de Saint Josef qui devait �tre  inaugur�e le 19 mars (f�te de Saint Josef) 1885 et � laquelle correspondent ses premiers plans, qu'il avait sign�s en d�cembre 1884, en qualit� de Directeur des travaux.
� partir de l�, Gaud� red�finit tout le projet et d�veloppe une id�e par laquelle, � partir des quelques �l�ments d�j� construits, il se propose de construire un temple grandiose, avec une base en croix latine, dans lequel il incorpore ses connaissances architecturales.
Un plan du temple publi� par "
El Propagador" en 1890 montre d�j� l'allure qu'aura le temple avec ses douze clochers et son grand d�me central.

L'apog�e de l'�uvre de Gaud� :
Gaud� s'interroge sur la m�thode de construction de l'�glise, s'il devra proc�der par tranches de travaux horizontales ou verticales, et pense "quil n'est possible � une seule g�n�ration de finir le temple. Laissons donc un �chantillon vigoureux de notre trace, que les g�n�rations � venir soient encourag�es � poursuivre, et nous ne nous attachons pas au reste de l'�uvre ". Suivant ce raisonnement, Gaud�, tandis qu'il finit la crypte commence la construction de l'abside puis encha�ne  avec la fa�ade de la Nativit�.
Gaud� ne faisait pas de plans complets mais en partant des �l�vations essentielles, il fixe les diff�rents �l�ments de la construction en grands fragments.
En 1892 on commence les fondations de la
fa�ade de la Nativit�, le clo�tre et la baie vitr�e de la croisi�re nord.
1899 voit se terminer le Vestibule du Rosaire dans la fa�ade de la Nativit�.
Les �tudes que Gaud� faisait de chaque fa�ade �taient tr�s d�taill�es et ils se concr�tisaient dans des maquettes aux �chelles � 1:25 et 1:10.
Il fit trois �tudes de fa�ade de la Passion, la d�finitive �tant celle de 1911, publi�e en 1917, dont il n'a pas fait de maquette. Il a aussi fait les calculs des d�mes, mais non l'�tude compl�te.
De la fa�ade de la Gloire, il ne fit qu'une maquette et une �tude d�taill�e de l'imagerie.
Gaud� consacre les derni�res ann�es de sa vie � l'�tude compl�te de l'int�rieur avec des maquettes � l'�chelle 1:10, comportant les colonnes, les vo�tes, le baies vitr�es, les toitures et les murs de liaison entre les portails.

C�l�brations religieuses dans l'�glise et mort de Gaud� :
En 1920 � l'occasion de la conclusion de l'"Ann�e Jubilaire de Saint Josef", on organise une s�rie de c�l�brations dans la Sagrada Fam�lia, des processions, des p�lerinages, des messes, etc. On commence la construction des piliers  du transept et, manifestation exceptionnelle, on r�unit mille choristes venus de toute la Catalogne pour chanter, sous la baguette du ma�tre Llu�s Millet, l'All�luia de H�ndel.
Le 30 novembre 1925 le clocher de Saint Bernab� de la fa�ade de la Nativit� est termin�.
Gaud� meurt le 10 juillet 1926 apr�s avoir �t� renvers� par un tram trois jours avant. Il est enterr� dans la Crypte de la Sagrada Fam�lia le 12 d'une c�r�monie qui r�unit une foule �norme venue lui rendre un dernier hommage.

Les travaux apr�s Gaud� :
L'architecte Dom�nech Sugranyes collaborateur de Gaud�, se charge de la direction des travaux avec l'aide d'autres architectes comme Francesc Quintana.
L'ann�e 1930 on finit Le reste des clochers de la fa�ade de la Nativit� est termin� en 1930 et peu apr�s, en 1933 et 1935, le cypr�s central et les lanternes de la Foi et de l'Espoir.
La guerre civile 1936-1939 a des cons�quences funestes pour l'�glise puisqu'on br�le la crypte et l'atelier dans lequel se trouvaient les dessins et les maquettes de Gaud�. Les tombeaux de la famille Bocabella sont profan�s, mais la s�pulture de Gaud� n'est pas toch�e.
La guerre finie, Francesc Quintana restaure la crypte (1940) et l'�v�que de Barcelone nomme membres du Conseil les architectes Llu�s Bonet i Gar� et Isidre Puig i Boada qui se chargent de la t�che p�nible de reprendre tous les restes des maquettes et les reconstruire a fin d'�tre en mesure de poursuivre la construction.

La pol�mique au sujet de la poursuite des travaux :
Le 9 janvier 1965 est publi�e une lettre ouverte au directeur du journal "La Vanguardia" de Barcelone, sign�e par un important groupe d'intellectuels et artistes parmi lesquels le doyen du Coll�ge d'architectes et le Pr�sident du FAD (Promotion des Arts D�coratifs). Ce groupe exprimait son opposition � poursuite des travaux de l'immeuble pour des raisons diverses au nombre desquelles on relevait l'absence de plans originaux de Gaud� et l'inadaptation du lieu aux  besoins religieux d'une soci�t� moderne.
Cette lettre fut � l'origine d'une importante pol�mique entre citoyens exprimant des positions tr�s oppos�es. Quoi qu'il en soit, ces affrontements perdirent leur virulence et les travaux purent continuer, et continuent jusqu'� pr�sent.

�volution des travaux depuis les ann�es cinquante (voir aussi chronologie) :
1er juillet 1948 on commence � monter la baie vitr�e de la croisi�re sud.
� l'occasion du Congr�s Eucharistique International de Barcelone on construit le perron de la fa�ade de la Nativit�.
1954: la construction des fondations, des murs et des clochers de la fa�ade de la Passion d�bute, travaux vot� par l'Assembl�e en 1953.
L'Union de charpentiers de Barcelone refait la porte du clo�tre du Rosaire.
1959: d�but de la construction du pilier du transept consacr� � Barcelone.
1958: terminaison de la Chapelle du Baptist�re de la crypte.
1962 voit d�marrer l'organisation du Mus�e Gaud� dans la crypte de la Passion.
La totalit� des quatre tours de la fa�ade de la Passion avec ses pinacles sont finies le 9 novembre 1976.

Architectes collaborateurs de Gaud� � la Sagrada Fam�lia :
- Francesc Berenguer i Mestres
- Josep Maria Jujol i Gibert
- C�sar Martinell i Brunet
- Joan Rubi� i Bellver

Architectes continuateurs de l'�uvre de Gaud� � la Sagrada Fam�lia :
- Dom�nec Sugra�es i Gras
- Francesc Quintana Vidal
- Isidre Puig Boada
- Llu�s Bonet i Gar�
- Francesc de P Cardoner i Blanch

Autres collaborateurs de Gaud� :
- Carles Mani i Roig
- Joan Mart� i Matlleu
- Lloren� Matamala i Pi�ol
- Joan Matamala i Flotats
- Ricard Opisso i Sala

Situation des travaux en mai 2005:
Zones termin�es: la Crypte / la fa�ade de la Nativit�.
Zones en cours de travaux: la fa�ade de la Passion est tr�s avanc�e. Il ne manque que la la toiture de la galerie sup�rieure du porche, de l'abside, du clo�tre. La nef principale d�j� couverte. Le transept et le ma�tre autel sont en phase de couverture. La fa�ade de la Gloire est juste commenc�e, de m�me que le ch�ur.
Zones non commenc�es : les Sacristies / le Baptist�re et la Chapelle de la P�nitence / les d�mes / les ob�lisques / la Chapelle de l'Assomption.

Extrait des derniers rapports de l'Architecte Directeur des travaux Jordi Bonet D�cembre 2004 et Mai 2005 :

En d�cembre 2004 et selon un rapport de l'architecte directeur des travaux Mr. Jordi Bonet i Armengol, que nous r�sumons en des termes tr�s g�n�raux, l'�tat des �uvres actuellement en marche est le suivant :
Crypte : Travaux de restauration et de finition.
Abside : On r�alise les vo�tes des Chapelles centrales de l'abside, les piliers sont � une hauteur de 30 m�tres. On place les chapiteaux des piliers de Saint Pierre et Saint Paul ainsi que ceux des huit piliers supportant la vo�te hyperbolique de la fl�che de la Vierge.
Fa�ade de la Passion : Le tympan des patriarches et les proph�tes est b�ti au-dessus de la corniche de basalte. La sculpture en bronze de l'Ascension de 5 m�tres de hauteur est pr�par�e pour �tre dor�e avant de l'installer � sa place � 60 m�tres de hauteur.
Transept et crois�e :
Les vo�tes sont en cours de fermeture pour pouvoir construire bient�t les deux tron�ons qui manquent du transept. La grille de 45 m�tres du triforium est tr�s avanc�e et les vo�tes des �vang�listes Marc et Luc arrivent � une hauteur de 55 m ce qui permettra de construire les vo�tes de la crois�e et l'abside. En juillet, la baie vitr�e sup�rieure avec la rosace du transept de la Nativit� �uvre de Vila-Grau, a �t� termin�e.
Clo�tres :
Les vitraux de fermeture et le dallage en pierre ont �t� r�alis�s. Du nouveau mobilier est en pr�paration. Les plans inclin�s d'acc�s depuis les rues Mallorca et Sardenya ont �t� ouverts.
Vo�tes et toiture de la nef centrale :
Quatre des pinacles sont d�j� couronn�es par des symboles eucharistiques.
Fa�ade de la Gloire :
La structure en b�ton du triforium du Jub�, � 9 m�tres sur le sol, ainsi que d'autres travaux compl�mentaires sont r�alis�es.

En mai 2005, selon le rapport de l'architecte directeur des travaux Mr. Jordi Bonet i Armengol, l'�tat d'avancement �tait le suivant :
Fa�ade de la Passion : Principale nouveaut�, la repr�sentation de l'Ascension de J�sus �uvre de Josep Maria Subirachs, a �t� mise en place � 60 m de hauteur. Cette repr�sentation, en bronze coul� par les ateliers Vila de Valls, a �t� dor�e et patin�e par (respectivement) Jordi Abanc� et Ramon Millet. Elle nous pr�sente l'aboutissement triomphal de la vie du Christ, apr�s sa Passion, sa Mort et R�surrection, faisant ses adieux � ses disciples et � tous ceux qui attendent son retour.
On avance aussi dans la pr�paration des colonnes et la corniche de cette fa�ade, apr�s avoir termin� les parois qui, derri�re, portent les noms des patriarches et des proph�tes, �uvre de Subirachs, sculpt�e par Bruno Gallart.
Il faut encore r�soudre, technologiquement, la sculpture du granit des colonnes. � ce sujet, on d�veloppe l'�tude, � l'�chelle 1, in situ, de la partie sup�rieure des trois premi�res colonnes, o� figureront les mots "Jesus de Nazaret, rei dels jueus" (J�sus de Nazareth roi des juifs).
Abside : Les quatre vo�tes manquantes des chapelles absidales, sont en train d'�tre coul�es. Sont en cours de construction les baies vitr�es qui ferment le d�ambulatoire et les ramifications de leurs dix piliers au-dessus des chapiteaux qui soutiendront les vo�tes, situ�es � 30 m de hauteur.
Les int�rieurs des chapelles absidales ont �t� nettoy�s et restaur�s : la vision qu'elles offrent de la transition de son architecture n�ogothique � la "nouvelle architecture" de Gaud� montre une harmonie � nos yeux incontestable. Cependant, il n'est pas encore possible d'avoir une vision d'ensemble, en raison des �chafaudages qui soutiennent la plate-forme de travail des vo�tes, d'une surface d'environ 300 m2.
Les escaliers absidiaux avancent aussi, en d�pit des difficult�s inh�rentes au fait de devoir relier l'�uvre nouvelle avec ce qui a �t� construit il y a plus d'un si�cle. En outre, on �tudie les probl�mes provoqu�s par le d�centrement des triforiums d�j� construits qui, venant de la Fa�ade de la Nativit�, permettront d'acc�der, � travers ces escaliers, � la tribune qui entoure l'abside. Ces difficult�s ont pour origine les diff�rences de mesures des quatre angles du transept : il a fallu r�aliser diverses �tudes informatiques et des mod�les en cire et en pl�tre, � l'�chelle, pour trouver la solution la plus appropri�e � ces d�tails dont nous ne poss�dons pas les mod�les originaux.
Transept et croisi�re : La dalle qui � 45 m. de hauteur, r�unit tout le transept ouest a �t� col�e. Les huit c�tes du d�me de Saint Mathieu sont �lev�s (� 57 m.) et, tr�s prochainement, cette m�me ann�e, nous pourrons voir les quatre baies vitr�es qui manquent pour les couronner avec les symboles eucharistiques du pain et le vin. Les charpentes de la crois�e de Saint Jean sont aussi install�es, une fois finies les six hyperbolo�des qui le forment, et on esp�re que, fin juillet, cette partie Est de la croisi�re sera termin�e.
Ensuite, nous avons install� les plates-formes de travail qui manquaient pour pouvoir commencer la partie p�riph�rique  des vo�tes, � 60 m. de hauteur.
Les vitraux de la nef centrale c�t� Ouest, �uvre de J. Vila Grau, qui repr�sentent J�sus, lumi�re et source d'eau vive, ont �t� �galement install�s.
Gaud� a voulu que ces vitraux ne soient pas colori�s pour �viter qu'ils ne masquent les couleurs vert et or de la brique et du trencad�s (mosa�que a base de carreaux cass�s tr�s typique de l'Art Nouveau catalan), qui repr�sentent des feuilles de palmier et ornent les formes architecturales que produisent les lignes droites des hyperbolo�des.
Nef centrale : Une fois les quatre premiers pinacles des raisins avec le calice de la nef centrale plac�s, le sculpteur Sotoo travaille � la finition du couronnement qui repr�sente le pain et le bl� de l'Eucharistie. Nous avons eu la chance de trouver, taill�e, � la fin d'ann�e, une partie significative du mod�le original de Gaud�, � l'�chelle 1 : 10. Ceci a permis de restituer avec une grande fid�lit�, ce qu'il a con�u.
Fa�ade de la Gloire : On �l�ve les parois de fa�ade et les charpentes sont d�j� pos�es � 20 m de hauteur. Les cinqui�mes baies vitr�es, consacr�es � Saint Josef Manyanet et Sainte Jeanne de Lestonac, ont �t� commenc�es avec les sculptures du Japonais Etsuro Sotoo, qui repr�sentent des feuilles de pommiers et poiriers, qui seront compl�t�s, par la suite, avec ses fruits.
De m�me, on pr�pare les coffrages des vo�tes de la tribune centrale, qui r�unit les tribunes lat�rales de chaque c�t� des nefs.
Les deux escaliers de l'avant, qui partent du niveau bas, arrivent � la hauteur du Jub�.
Atelier de mod�listes : Les travaux en cours permettent d'�laborer, grandeur nature, les mod�les de grilles de la crois�e, des vo�tes d'union du d�ambulatoire avec le transept et de quelques �l�ments des vo�tes du centre de la croisi�re. En outre, nous �tudions aussi la solution aux probl�mes de la partie sup�rieure des chapelles absidiales, avec les pinacles des antiennes du O qui correspond � la liturgie de l'Avent et des couvertures du d�ambulatoire, ainsi que du support du grand hyperbolo�de qui co�ncide avec le centre du Ch�ur et de l'abside. Des �tudes sont aussi en cours concernant la jonction entre les baies vitr�es qui entourent le d�me de la Vierge Marie, le drainage des eaux pluviales et de la liaison, tr�s compliqu�e, des tron�ons de vo�te qui ferment l'espace entre les piliers consacr�s aux ap�tres Pierre, Paul, Mathieu et Jacques le Jeune. Finalement, nous pr�parons, avec des mod�les � l'�chelle, les couvertures des transepts Est et Ouest.
Il faut ajouter que nous avons apport�  notre aide pour l'assemblage des maquettes qui figurent dans les diverses expositions auxquelles nous avons collabor� � Br�me et � Rotterdam.

Bureau technique : Maintenant que la formation au nouveau programme informatique Catia est termin�e, quatre architectes ont rejoint le Bureau d'etudes, pour une p�riode d'essai, afin de renforcer le personnel sp�cialis� au niveau n�cessaire pour avancer dans le projet de la crois�e, de l'abside, ainsi que dans celui de la salle qui sera construite entre 60 m. et 85 m. de hauteur, et pour d'autres t�ches de recherche qui sont aussi tr�s n�cessaires.
Nous travaillons sur les solutions de jonction entre la partie ancienne de l'�difice et les nouvelles formes gaudiniennes, sur la r�splution des probl�mes pos�s par les vo�tes irr�guli�res du d�ambulatoire et sur d'autres t�ches d�j� mentionn�es dans le dernier rapport des travaux.
Nous travaillons aussi aux plans d'ex�cution de diverses parties en projet: c�t�s et frontons des �vang�listes, tribune et vo�tes, de 30 m. de la Fa�ade de la Gloire, toitures de la nef centrale et d'autres.
Autres nouveaut�s : La d�couverte aux Archives Municipales, des seuls plans existants de l'�glise, sign�s par Gaud� fin 1916, avec les contours d'ensemble vus depuis huit points diff�rents, a permis de conna�tre les hauteurs des d�mes de la Vierge Marie et des �vang�listes. En particulier, ces plans ont montr� que Gaud� a toujours con�u la fl�che consacr�e � Marie leg�rement plus basse que celle des �vangelistes, avec une hauteur de 120 m..
Il faut souligner que l'ensemble compos� des cinq d�mes de la crois�e et du d�me central, qui sera couronn� par la  Croix et consacr� � J�sus-Christ, en plus des quatre des �vang�listes, repr�sente J�sus et exprime sa parole. Il n'est par cons�quent pas �tonnant que ces d�mes ne doivent pas �tre d�pass�s, en hauteur, par celui de l'abside, consacr� � Sainte Marie.
Quelques plans post�rieurs, avaient envisag� une plus grande hauteur � ce d�me que Gaud� avait projet� plus bas. Cette r�duction de 20 m. de sa hauteur est importante car elle ne rend pas n�cessaire le renforcement des fondations de l'abside, construites par l'architecte Villar, pour un projet diff�rent.
Il est �galement int�ressant de noter que les textes publi�s en langue allemande dans le catalogue de l'exposition de Br�me, apportent de nouvelles informations sur l'int�r�t que Gaud� suscita chez certains des architectes germaniques qui eurent affaire � lui dans les derni�res ann�es de sa vie. Ce sont des aspects peu connus de Gaud�, qui nous le montrent communicatif et affable, comme une personne qui, dans ses entretiens, proposait des id�es innovatrices, capable d'autocritique et capable, avec une grande clart� conceptuelle, d'expliquer les raisons de ce qu'il faisait dans l'�glise, tout en donnant sa vision sur des nombreuses r�alit�s de la vie.


Gaud: Temple de la Sagrada Familia -  Plan  -
Plan de la Sagrada Familia

 


Description g�n�rale
:

L'�glise peut se consid�rer divis� en plusieurs �spaces:

Les espaces de l'�glise: qui comprennent la Fa�ade de la Nativit�, la Fa�ade de la Passion, la Fa�ade de la Gloire avec le Baptist�re et la Chapelle du Sacrement, la Crypte, l'Abside, les D�mes et les Ob�lisques situ�s aux quatre coins du temple, les Clo�tres, les Sacristies, la Chapelle de l'Assomption, la Crois�e et le Transept, les Nefs et les Ch�urs et le Presbyterium ou Maitre Autel.

Les �l�ments constructifs du temple: avec les structures de soutien qui comprennent les Piliers et les Vo�tes, et d'autres �l�ments comme les Baies, les Murs ext�rieurs et les Toitures.

La Sagrada Fam�lia contient �videmment aussi du mobilier comme des Bancs pour les officiants, un Faldistoire, une Chaire portative, des Confessionnaux, un T�n�braire, un Pupitre, un cand�labre pour le Cierge Pascal et des �l�ments liturgiques et d�coratifs comme des symboles et des guirlandes, de la d�coration en mosa�que et des peintures sur les vo�tes et piliers avec des images de saints et des anges. Le mobilier m�tallique est original, celui en bois, qui a �t� br�l� en 1936, �`�t� reconstruit.

La Sagrada Fam�lia est un �difice du type basilical en forme de croix latine dans lequel l'axe central est occup� par quatre nefs lat�rales de 7.5 m�tres de largeur chacune et une nef centrale de 15 m�tres de largeur, ce qui fait un total de 45 m�tres.
La longueur totale y compris la nef et l'abside est de 95 m�tres. La crois�e est form�e de trois nefs avec une largeur totale de 30 m�tres et une longueur de 60. Cette crois�e a deux sorties, une sur la fa�ade de la Nativit� et l'autre sur la fa�ade de la Passion. La nef principale a sa sortie par la fa�ade de la Gloire, la plus importante et qu'il reste encore � construire. Cette entr�e, situ�e dans la rue Mallorca, sera l'entr�e principale de l'�glise. Ces fa�ades ont pour mission d'illustrer d'une mani�re compr�hensible les myst�res de la naissance, de la passion et de la r�surrection - dans la gloire - de J�sus-Christ.
L'abside est dot�  de sept chapelles rayonnantes avec aux extr�mit�s, un escalier polygonal. Elles sont consacr�es aux sept douleurs et b�atitudes de Saint Joseph. Le d�ambulatoire est d�velopp� autour du Maitre Autel.
Le clo�tre, contrairement � sa situation traditionnelle � un c�t� du lieu de culte, entoure presque compl�tement l'�glise et est con�u comme un �l�ment d'isolement de l'ext�rieur. Dans la zone centrale de l'abside, le clo�tre sera divis� par la chapelle de l' Assomption de la Vierge. De chaque c�t�, il y aura une sacristie.
� gauche de la fa�ade principale (de la Gloire), on construira le Baptist�re et � droite la chapelle de l'Eucharistie et la P�nitence.
Le projet pr�voit la construction de douze d�mes (un pour chaque ap�tre), plus quatre pour les �vang�listes, un autre consacr� � la Vierge et le plus important, une tour lanterne de 170 m. de hauteur couronn� de la croix typique de quatre bras de Gaud�, symbole de J�sus-Christ. Ces d�mes au profil parabolique comportent � l'int�rieur des escaliers h�lico�daux entourant un espace o� doivent se situer les cloches tubulaires, que Gaud� a �tudi�es pendant des ann�es et qui sonneront par air comprim� et percussion (on pr�voit que ces cloches soient les derniers �l�ments � construire).
Chaque fen�tre, pilier et �l�ment fait r�f�rence � des saints, � des institutions ou � des myst�res de la foi catholique.
Actuellement plus de 100 ann�es �coul�es depuis le d�but de la construction, les travaux avancent � un rythme  qui a �t� consid�rablement acc�l�r�.
La seule partie du temple construite directement par Gaud� est celle qui comprend l'abside et la fa�ade de la Nativit� avec ses quatre clochers, dont seul celui de Saint Bernab� �tait enti�rement termin� en 1.926 loraque Gaud� mourut � l'�ge de 76 ans renvers� par un tram. Les trois autres ne comportaient que la base sans les pinacles.
On �voque la possibilit�, si les travaux continuent au m�me rythme, de finir les travaux dans 20 � 25 ans.
 

Autres pages sur la Sagrada Fam�lia:     
Histoire   Description   Chronologie   Fa�ade de la Nativit�   Fa�ade de la Passion   Fa�ade de la Gloire   Autres espaces du temple   �l�ments constructifs   Links   Bibliographie

Page r�alis�e avec la collaboration de la "Junta Constructora del temple de la Sagrada Fam�lia".
Correction du texte fran�ais par Jean Michel Jullian

 

Links a d'autres Webs sur la Sagrada Familia

- Temple Expiatori de la Sagrada Familia  Web officielle de la Sagrada Fam�lia   
- http://www.raingod.com/angus/Gallery/Photos/Europe/Spain/Barcelona.html  Images de la Sagrada Fam�lia 
 
- Sagrada Familia - Antonio Gaudi - Great Buildings Online La Sagrada Fam�lia � la web Great Buildings Online   
- Sagrada Familia Une large information sur la Sagrada Fam�lia   
-
Sagrada Familia, Barcelona Information g�n�rale et touristique sur la Sagrada Familia   
- Temple of the Sagrada Familia by Gaudi Information sur la Sagrada Fam�lia et sp�cialement sur la fa�ade de la Nativit�   
 

Bibliographie sp�cifique sur la Sagrada Fam�lia

Titre Auteur Publi� par Ann�e
 Gaud�  Bassegoda Nonell, Joan  Editorial Salvat 1985
 Gaud�, la arquitectura del esp�ritu  Bassegoda Nonell, Joan  Editorial Salvat 2001
 El gran Gaud�  Bassegoda Nonell, Joan  Ausa 1989
 Gu�a de Gaud�  Bassegoda Nonell, J. i Garrut, J.M.  Edicions literaries i cient�fiques 1969
 Antoni Gaud�: l�home i l�obra  Berg�s, Joan  Ariel 1954
 Temple de la Sagrada Fam�lia  Bonet i Armengol, Jordi  Editorial Escudo de Oro 1997
 Antoni Gaud�, arquitecte genial  Bonet i Armengol, Jordi  Editorial Milla 1972
 Nueva visi�n de Gaud�  Casanelles, E.  La Pol�grafa 1965
 La Sagrada Fam�lia de A. Gaud�  Cirici Pellicer, A.    
 El arte de Gaud�  Cirlot, J.E.  Editorial Omega 1950
 Gaud�, una introducci�n a su arquitectura  Cirlot, J.E.  Editorial Triangle Postals 2001
 Gaud�, Jujol y el modernismo catal�n  Flores, C.  Editorial Aguilar 1982
 Gaud�  Le Corbusier / Gomis-Prats  Editorial Pol�grafa 1967
 La visi� art�stica i religiosa de Gaud�  Descharnes, Prevost, Pujols  Editorial Aym� 1959
 Gaud� i la Sagrada Fam�lia comentada per ell mateix  Martinell, C�sar    
 Gaud�: su vida, su teor�a, su obra  Martinell, C�sar  Col�legi d'Arquitectes de Catalunya i Balears 1967
 Antonio Gaud�, mi itinerario con el arquitecto  Matamala, Joan  Editorial Claret 1999
 Gaud�, l�home i el geni  Puig i Boada, Isidre  Editorial Bruguera 1973
 El temple expiatori de la Sagrada Fam�lia  Puig i Boada, Isidre  Editorial Barcino 1929
 El templo de la Sagrada Familia  Puig i Boada, Isidre  Editorial Omega 1952
 Gaud� ens parla  Puig i Boada, Isidre   1952
 El Pensament de Gaud�  Puig i Boada, Isidre  Col�lecci� Arquitectura Catalana 1981
 El temple de la Sagrada Fam�lia  Puig i Boada, Isidre  Edicions de Nou Art Thor 1982
 Gaud�  R�fols, J.F.  Editorial Canosa 1928
 Gaud�  Tarrag�, S.  Editorial Escudo de Oro 1974
 Antoni Gaud�  Vinca Masini, L.  Editorial Nauta 1976
 

Autres oeuvres de Gaud�:
Barcelona: Bellesguard  Maison Eduard Calvet   Maison Batll�  Maison Vicens  �cole de Sainte Th�rse  �cole Sagrada Fam�lia  La Pedrera  Pavillons G�ell  Palais G�ell  Park G�ell  Sagrada Fam�lia  Cl�ture de la Finca Miralles 
La Pobla de Lillet: 
Pavillon du Catllar�s  Jardins Artigas
Matar�:  Coop�rative Ouvri�re (attribu�e)
Montserrat:  Chapelet monumental (1er myst�re de Gloire)
Santa Coloma de Cervell�: 
Crypte de la Col�nia G�ell
Garraf (Sitges): 
Caves G�ell
Hors de la Catalogne: 
Maison Botines (Le�n)  El Capricho (Comillas)  Palais �piscopal (Astorga)
 

Monter

<Pr�c�dente

Suivante>

Accueil