GAUD� ET ART NOUVEAU EN CATALOGNE / Architecture / Gaud� / La Pobla de Lillet (Bergad�) / Pavillon du Catllar�s 

  Accueil  Art Nouveau  Promenade  Mus�e Virtuel  Architecture  Sculpture  Peinture  Arts D�coratifs  Litt�rature  Musique

  Aire sp�cialeCath�drales du vin   Immeubles disparus   Art Nouveau fun�raire   Projets non r�alis�s   Art Nouveau catalan hors de la Catalogne

  Bibliographie   Nouveaut�s   Propos   Contactez nous   Diffusion du site

Gaud�: PAVILLON DU CATLLAR�S

[English] [Castellano] [Catal�]

  Sur le Pavillon du Catllar�s:  Information pratique     Histoire     Description     Images
  Sources et information additionnelle:  Links     Bibliographie     Autres oeuvres de Gaud�
 
Images *

Gaud: Pavillon du Catllars aujourd'hui (Photo: Joan Ribera)
Le pavillon aujourd'hui
Joan Ribera
                                                  

 

Gaud: Pavillon du Catllars en 1904 (Photo: Archive Luigi)
Le pavillon en 1904
Archive Luigi

 

 

Gaud: Pavillon du Catllars (Photo: Collection Josep Casals)
Le pavillon en ruines (avant 1971)
Collection Josep Casals

 


Les plans du pavillon:

Gaud: Pavillon de Catllars (Plans par Roger Orriols)
Roger Orriols

 

Plan en lev�:

Gaud: Pavillon du Catllars (Plan en lev par Roger Orriols)
Roger Orriols

 

 

Information pratique:
Adresse:   Piste foresti�re � la Serra du Catllar�s � quelque 12 Km. du centre de La Pobla de Lillet (Bergued�).
Int�r�t:  xxxx(1 sur 5)
tat: 
Fa�ades et int�rieurs : Correcte, mais avec des modifications qui ont alt�r� l'ing�nieuse conception de Gaud�.
Comment y arriver:
En voiture
:
Le pavillon se trouve � 139 Km. de Barcelone et de 78 de Manresa, par la C-16 en arrivant � Guardiola de Bergad�, prendre la route B-402 en direction de la Pobla de Lillet. Au Km. 9 il y a une d�viation � main droite qui a l'indication de Santuari de Falgars, � partir d'ici prendre une piste indiqu�e de 6 Km. qui porte jusqu'au pavillon. Avec le beau temps on peut faire le parcours en voiture bien qu'on pr�f�re un v�hicule tout terrain. On peut aussi y aller � pied - en une heure et demie - � partir de La Pobla de Lillet (Quartier Coromines) par un chemin signal� par des marques jaunes et longues.
En autobus : Avec l'entreprise Alsina Graells il es pr�f�rable de t�l�phoner pr�alablement au num�ro + 34.93.265.65 92. Cette compagnie dessert la route Barcelone - Manresa - Berga - La Pobla de Lillet.
Avec l'entreprise Manel Mir Vila appeler pr�alablement au num�ro + 34.972.70.30 12. Cette compagnie dessert la route Ripoll - Campdev�nol - la Pobla de Lillet. Les cars ne peuvent pas arriver au pavillon.
En train :
RENFE, Barcelona-Ripoll ou Campdev�nol. en cars avec l'entreprise Manel Mir Vila (Tel + 34.972.70.30 12). Route Ripoll-Campdev�nol-La Pobla de Lillet. Depuis La Pobla le parcours doit se poursuivre � pied ou en voiture.
Visites : Le b�timent est actuellement une colonie de vacances et lint�rieur est totalement adapt� � cette fonction
.
Information : T�l�phone : + 34.93.823.61.46 - email : [email protected]
                     Bureau information et Tourisme : Parc Xesco Boix, s/n


Histoire:

Une explication pr�alable :
Le fait que le pavillon du Catllar�s est une oeuvre de Gaud�, n'est connu que r�cemment.
Cette construction originale est pass�e par une longue p�riode o� l'on ignorait tout sur l'identit� de son auteur. Nous n'avons pas encore aujourd'hui aucun document connu qui d�montre que le grand architecte en fusse l'auteur. Les premi�res chronologies de l'oeuvre de Gaud� n'incluaient pas le pavillon du Catllar�s. La premi�re r�f�rence document�e, nous la trouvons au rapport publi� par l'architecte A. Viladevall dans la revue "Cortijos y rascacielos" de Madrid (n� 35 de 05-06-1946), qui fait r�f�rence � une conversation avec Dom�nech Sugranyes Gras (collaborateur de Gaud� � la Sagrada Fam�lia) dans laquelle celui-ci lui assurait qu'il en �tait l'auteur.
Actuellement il est g�n�ralement accept� que Gaud� en est effectivement l'auteur, m�me par des sp�cialistes comme l'architecte Joan Bassegoda Nonell titulaire de la Chaire Gaud�.

L'origine :
Les besoins d'�nergie pour la production de ciment dans la nouvelle usine du Clot del Moro que construisait (1901-1904) l'architecte Rafael Guastavino pour la soci�t� Asland d'Eusebi G�ell i Bacigalupi (Comte de G�ell), sont � l'origine de la construction de ce pavillon que G�ell (m�c�ne de Gaud�) lui a charg� tr�s probablement vers l'ann�e 1901.
Effectivement, les mines de charbon du Catllar�s �taient tr�s loin de l'usine du Clot del Moro � laquelle �tait destin�e sa production, et de tout lieu habit�. Ceci a rendu n�cessaire de construire un logement pour les techniciens et autre personnel qui y travaillait.
Pour construire l'immeuble, on a choisi un lieu appel� "Els Prats", pr�s des mines et situ� dans un environnement naturel entour� de p�turages naturels, sans for�t, qui permettait une vaste vision sur l'environnement avec un paysage d'une grande beaut�.

La construction :
Elle a �t� entam�e l'ann�e 1902 et a �t� d�velopp�e en deux phases pour l'adapter aux conditions climatiques d�favorables, avec des hivers tr�s durs. Pour cette raison, pendant la premi�re phase on a construit la structure, les fermetures ext�rieures, la chemin�e centrale et une partie des visi�res des fen�tres, celle qui correspondait au rez-de-chauss�e. Post�rieurement et dans une seconde phase, on a hypoth�tiquement compl�t� les travaux l'ann�e 1903.

L'abandon :
Apr�s une p�riode d'activit� productive intense dans les mines du Catllar�s,  l'ann�e 1932 le chalet a �t� c�d� � la Mairie de la Pobla de Lillet.
Pendant une p�riode de forte instabilit� politique et de frein de l'activit� �conomique, aggrav� en outre par le triomphe du Noucentisme qui d�fendait une conception esth�tique artistique tr�s diff�rente o� plut�t radicalement oppos�e au Modernisme (art Nouveau Catalan) et � Gaud�, le pavillon a v�cu une d�t�rioration progressive qui �tait de plus en plus �vidente, en d�pit de quelques interventions (voyez plus bas "Les reformes") qui servaient plut�t � l'adapter � de nouvelles applications au lieu d'en assurer une v�ritable reconstruction.
Cette situation a �t� aggrav�e � cause de la guerre civile et � la apr�s-guerre qui ont laiss� le pavillon dans un �tat presque ruineux.

Les reformes:
D�j� l'ann�e 1907, le chalet souffre les premi�res r�formes qui ont consist� � un changement de l'inclinaison des visi�res des fen�tres et au recouvrement avec  du ciment du socle pr�alablement couvert avec des cailloux de rivi�re.
De nouvelles r�formes se r�alisent pendant l'ann�e 1940 o� le b�timent se trouvait dans des conditions franchement pr�caires.
� partir de 1971, le pavillon a souffert de nouvelles modifications, pour l'adapter � la nouvelle fonction � laquelle il a �t� destin� comme Colonie de vacances, qui a  encore plus d�figur� son image initiale.
On a totalement �limin� l�escalier qui �tait l'�l�ment central de la fa�ade et qui avait une raison d'�tre pratique, en �tant remplac� par un un autre escalier m�tallique sans aucune relation avec le projet original. On a aussi chang� le recouvrement initial de la fa�ade, par une couverture d'ardoise artificielle.
L'int�rieur a �galement souffert d'importantes modifications.


Description:

Nous ferons ici une br�ve �tude du b�timent original tel qu'il fut con�u par Gaud�, puisque la construction en son �tat actuel a perdu beaucoup de ses int�ressantes caract�ristiques.

G�n�ralit�s :
Il s'agissait d'un b�timent de trois �tages avec deux logements par niveau (total six), avec une hauteur maximale de 10 m�tres. La structure a forme de vo�te avec des versants qui forment les fa�ades avec des ouvertures int�ressantes sous forme de mansarde, ferm�e aux deux c�t�s par deux parois verticales avec peu d'ouvertures et une projection ext�rieure de chaque cot� du niveau sup�rieur , qui contenaient les services.

La couverture et les chemin�es :
La couverture de l'immeuble est � la fois toiture et fa�ade et dans cette fonction double, les fen�tres peuvent �tre consid�r�es comme telles ou comme des mansardes ou des lucarnes.
Initialement la base �tait couverte par un socle fait avec des cailloux de rivi�re post�rieurement couverte avec du ciment. Cette couverture �tait couronn�e par une division entre les deux versants d�cor�e aussi avec des cailloux de rivi�re. De son centre �merge une des deux chemin�es - qui reprenait les fum�es de six po�les situ�es � chacun des trois niveaux du b�timent -, l'autre chemin�e, adoss�e � la paroi verticale de fermeture de la vo�te, servait seulement � l'�vacuation des fum�es d'une chambre du rez-de-chauss�e.
L'union parfaite que Gaud� a obtenue entre la couverture et le corps de l'escalier est remarquable.

L�escalier:
Un des �l�ments les plus int�ressants de la maison �tait l'escalier aujourd'hui d�moli. Cet escalier qui �tait, comme l'actuel, situ� sur la fa�ade sud-ouest, outre sa fonction comme �l�ment de communication entre les trois �tages du b�timent, contenait dans son int�rieur les �l�ments suivants : Au rez-de-chauss�e deux entr�es aux logements, deux buanderies, deux bains et une soute � charbon. Au premier �tage aussi deux entr�es aux logements, deux bains et un d�barras. Nous pouvons donc affirmer que cet escalier ne remplissait pas seulement sa fonction de communication, mais pr�sentait en outre une plurifonctionnalit�  int�ressante et contenait des �l�ments essentiels pour la vie � l'int�rieur du b�timent.

L'int�rieur:
Il se caract�risait par une simplicit� presque spartiate, en �liminant tout ce qui �tait superflu, les espaces inutiles et en maximisant le confort. Chacun des trois �tages du pavillon avait deux appartements chacun de d'eux avec acc�s direct � l'escalier, au rez-de-chauss�e se trouvaient les cuisines et les salles � manger.
�tant donn� la structure du b�timent, la surface utile de chaque �tage se r�duisait du premier au troisi�me.
Les appartements disposaient de divisions int�rieures, moins au niveau sup�rieur, auquel chaque appartement disposait de d'une seule pi�ce (voir les plans).
Les crit�res de confort n'�taient pas seulement marqu�s par l'espace disponible, mais on prenait en consid�ration aussi d'autres aspects fonctionnels pour attribuer les appartements par des cat�gories professionnelles. Ainsi le personnel de maintien et service se situait au rez-de-chauss�e, par cons�quent dans un secteur en contact direct avec le sol, avec le pire isolement thermique et avec les �ventuelles odeurs des cuisines et les salles � manger. Le personnel directeur et technique avec ses familles se situait au niveau moyen, dans une zone avec un meilleur isolement et prot�g� de l'ext�rieur par les niveaux inf�rieur et sup�rieur qui agissaient comme des chambres d'air. Au troisi�me niveau, on suppose que se  logeait le personnel subalterne ou servait comme espace d'utilisations alternatives.

Conclusion: 
Suivant l'opinion de Joan Bassegoda, Gaud� aboutit avec cet immeuble une symbiose parfaite entre la beaut� et la fonctionnalit�.
Cette symbiose, est l'un des aspects qui surprend et fascine le plus de cet immeuble en particulier et en g�n�ral de son architecture.

*
Images publi�es avec l�autorisation de l'�ditoriale Amalgama, Edicions-�mbit Recerques del Bergad�.  editeurs du livre "Gaud� � la Vall de Lillet" duquel les auteurs sont Joan Bassegoda, Ramon Espel et Roger Orriols. 

Selection de LINKS � d'autres webs sur le pavillon du Catllar�s

- Xalet del Catllar�s  Page du xtec sur le pavillon du Catllar�s 
-www.gaudi2002.bcn.es  Page de gaudi2002 sur le pavillon du Catllar�s 
 

Bibliographie sp�cifique sur le pavillon du Catllar�s

Titre Auteur Publi� par Ann�e
 
 LIVRES:
  Gaud� a la Vall de Lillet   Bassegoda, Joan et autres   �mbit de Recerques del Bergued� 2002
  Guia d�art del Bergued�   Bernadic, A. et autres   Consell Comarcal del Bergued� 1991
  El passat de la nostra vila, La Pobla de Lillet   Rosi�ol Orriols, Joan   Editorial La Llar del Llibre 1988
  Guia del Bergued�   Vilad�s, R. et autres   �mbit de Recerques del Bergued� 1985
 
 ARTICLES:
Viladevall Marf�, Ass�s:
"Chalet en el Pirineo catal�n": Cortijos y rascacielos, 2� �poca, n� 35 - Madrid 05-06-1946
 

Autres oeuvres de Gaud�:
Barcelona: Bellesguard  Maison Eduard Calvet   Maison Batll�  Maison Vicens  �cole de Sainte Th�rse  �cole Sagrada Fam�lia  La Pedrera  Pavillons G�ell  Palais G�ell  Park G�ell  Sagrada Fam�lia  Cl�ture de la Finca Miralles 
La Pobla de Lillet: 
Pavillon du Catllar�s  Jardins Artigas
Matar�:  Coop�rative Ouvri�re (attribu�e)
Montserrat:  Chapelet monumental (1er myst�re de Gloire)

Santa Coloma de Cervell�:  Crypte de la Col�nia G�ell
Garraf (Sitges):  Caves G�ell
Hors de la Catalogne: 
Maison Botines (Le�n)  El Capricho (Comillas)  Palais Episcopal (Astorga)
 

Monter

<Pr�c�dente

Suivante>

Accueil